Qui suis-je ?

Je suis avant tout une femme épanouie, une mère aimante et une fille reconnaissante, ayant connu des évènements de vie difficiles mais toujours riches d’enseignement. Ils m’ont permis de cultiver un regard positif et distant sur la vie, toujours empli de bienveillance et d’une foi inébranlable en l’avenir, et en la capacité de chacun à se transformer, quelles que soient les circonstances.

J’ai consacré mes 29 premières années professionnelles à l’État, au sein du Ministère de l’intérieur, dans des domaines aussi variés que la formation, les ressources humaines, la gestion de projet, la communication ou encore la gestion de crise [principales réalisations].

En 2011, après avoir traversé une période difficile suite à une rupture sentimentale, je me suis entièrement remise en question, m’interrogeant sur qui j’étais vraiment au-delà des conditionnements sociaux et familiaux, au-delà de mes croyances, de mes limitations conscientes et inconscientes, au-delà de l’image du « moi idéal » que je présentais au monde depuis 44 ans.

Je prenais conscience peu à peu de l’énergie considérable que je déployais sans même m’en rendre compte pour maintenir cette image, si loin en réalité de ce qui faisait l’essentiel de mon être, de ce qui était moi.

Ainsi, et bien que mon égo ait été flatté des postes que l’on me proposait, je m’apercevais progressivement que je me perdais moi-même dans cet oubli et que vivre mon quotidien, bien que passionnant et stimulant intellectuellement, devenait de plus en plus épuisant.

A contrario, utiliser occasionnellement pour des amis mes dons d’énergéticienne, ou bien les aider avec mes connaissances en psychogénéalogie, EFT, relations humaines, etc., me procurait toujours plus de bien-être, me procurait un bonheur incomparable et m’amenait de nouvelles compréhensions du monde matériel, politique, relationnel ou même invisible. De plus en plus, j’éprouvais le besoin d’être utile à mes contemporains que je voyais en souffrance et je mesurais quel bonheur me procurait l’accompagnement d’une personne ou d’un groupe vers son épanouissement personnel.

J’entamais donc une formation de kinésiologue à l’école de kinésiologie et méthodes associées de Rabiah et Jean-Claude Guyard. Je découvrais cet outil, ou plutôt cette boîte à outils extraordinaire. J’appréciais particulièrement et j’apprécie toujours la grande liberté que son exercice procure, tout en restant respectueux de l’individu et de son rythme de développement. J’y voyais très vite un outil intéressant et complémentaire de mes travaux de gestion de projet, notamment en matière d’accompagnement du changement, de prévention des risques psycho-sociaux, d’aide à l’apprentissage…. Malheureusement, malgré quelques oreilles attentives et intéressées, l’administration n’était pas prête à tenter l’expérience, et n’en avait pas les moyens juridiques non plus.

Je continuais donc trois années durant à mener de front mes deux passions, mon travail de veilleur/analyste au sein des services interministériels de crise, et mon nouveau métier de kinésiologue, grâce à une autorisation de cumul d’activité.

En 2015, après un énième remaniement de service, j’étais éloignée de la gestion de crise pour être à nouveau nommée chef de projet sur la conception et la mise en œuvre de l’application nationale de gestion des catastrophes naturelles.  Ayant déjà fait le tour de ce que j’estimais avoir à apprendre en la matière et confrontée à des dérives administratives que je ne souhaitais plus cautionner, je décidais de tenter une nouvelle grande aventure : je démissionnais en fin d’année et entreprenais de consolider mes connaissances en coaching par une certification entamée auprès de la Haute École de Coaching.

Depuis janvier 2016, je me consacre donc pleinement à l’accompagnement des personnes et des organisations, mettant à la disposition des individus et des entreprises mes connaissances acquises en gestion de projet, communication, pédagogie, coaching, kinésiologie, psychogénéalogie et maïeusthésie.

Mes domaines de prédilection sont :

  • l’accompagnement des transitions de vie,
  • l’élimination des blocages rencontrés par les individus et les sociétés dans leur vie ou leur développement, qu’ils soient le résultat d’un défaut d’organisation, de schémas psychologiques erronés, de difficultés de communication, de fidélités familiales (liens transgénérationnels), ou même de travaux occultes,
  • le développement personnel,
  • l’accompagnement des personnes souhaitant sortir des états de dépression, de compulsion, ou d’addiction, en complément du suivi médical adéquat.

Mes principales qualités sont :

  • accueil et bienveillance,
  • discrétion,
  • ouverture d’esprit à 360 degrés,
  • rigueur et sens du devoir,
  • responsabilité et ancrage dans la réalité.

 

Profil LinkedIn :
Dominique BODIN