11 réflexions au sujet de « FAQ »

  1. TERME Pauline

    Bonjour,
    Nous sommes trois élèves de première S et vous contactons dans le but de notre TPE basé sur la kinésiologie. Pourriez vous répondre à notre questionnaire s’il vous plait?

    Voici nos question :

    1-En quoi consiste votre travail en général ?
    2-Quelles études avez-vous faites ? Où? Quel était le programme ? Matières étudiées ?
    3- Pouvons-nous reconnaître votre métier comme un moyen de guérison ?
    4- Peut-elle guérir des maladies graves ?
    5- En général, que cherche les personnes qui viennent vous consulter ? Est ce la même technique pour guérir tous les maux ?
    6- Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?
    7- Méthode de travail, technique ?
    8- Est ce lié avec la sociologie?
    9- Est ce que la kinésiologie peut permettre d’améliorer les capacités physiques et psychiques d’un individu ? ( Nous avons lu dans un magasine que la kinésiologie pouvait améliorer les capacités d’un danseur notamment pour la coordination des gestes, son imagination etc…)

    Merci d’avance.

    1. Dominique BODIN Auteur de l’article

      2-Quelles études avez-vous faites ? Où? Quel était le programme ? Matières étudiées ?
      Pour exercer le métier de kinésiologue, je me suis formée à l’EKMA (http://www.kinesiologie.fr) qui est selon moi la meilleure école de kinésiologie en France. J’ai notamment eu le privilège d’y recevoir l’enseignement de Rabia et Jean-Claude Guyard dont les initiatives et les recherches ont contribué à l’amélioration et à la diffusion de la technique depuis 1980.
      Pour être un kinésiologue reconnu par la fédération nationale de kinésiologie et méthodes associées, j’ai passé et réussi un examen en mai 2012. Cet examen de praticien peut être passé à partir de 500 heures de formation effectuées dans une école reconnue par la fédération. Ces heures de formation qui doivent impérativement comprendre les 4 enseignement de base que sont « Santé par le toucher », « Intégration Corps/Mental » (aussi appelé 3 concepts en un), « Edu-kinésiologie » (aussi appelé Brain-Gym), et « Anatomie-Physiologie » peuvent être réalisées en un temps limité ou étalées sur plusieurs années en fonction du choix des élèves. Dans mon cas j’ai choisi de consacrer toutes mes vacances et week-ends à cet apprentissage que j’ai pu réaliser d’août 2011 à mai 2012. Mais je continue aujourd’hui encore à me former, auprès de cette école, ou auprès d’autres enseignants afin d’enrichir ma pratique (EFT, Enneagramme, etc.). Des formation « avancées » complètent les 4 UV de base dont je viens de vous parler (vous en trouverez une liste sur le site http://www.kinesiologie.fr). J’ai pour ma part notamment suivi les formations avancées suivantes : Aura-Kinésiologie, arka-réflexologie, pratique professionnelle avancée, et kinésiologie relationnelle.

    2. Dominique BODIN Auteur de l’article

      3- Pouvons-nous reconnaître votre métier comme un moyen de guérison ?
      4- Peut-elle guérir des maladies graves ?
      Non. La kinésiologie n’est pas une science médicale, elle ne traite pas les maladies.
      Nous obtenons cependant de très bons résultats sur les troubles fonctionnels liés à la somatisation pour lesquels les médecins ont peu de moyen d’action en dehors du traitement symptomatique. La kinésiologie est également un formidable accompagnement pour les malades et leurs proches : accepter et comprendre la maladie, donner au corps l’énergie nécessaire pour se battre contre la maladie et supporter la médication, accompagner les proches des grands malades qui sont trop souvent oubliés (et s’oublient eux-même) en leur permettant de prendre du recul et d’être plus sereins,… Enfin, l’expérience montre qu’une ou deux séances de kinésiologie peuvent permettre de débloquer des situations en accompagnement de parcours de santé tels que psychanalyse, orthophonie, ostéopathie, kinésiologie car elle traite de blocages ou réactions liés à nos émotions et héritages familiaux qui ont une incidence certaine sur nos fonctions mentales, psycho-émotionnelles et motrices.

    3. Dominique BODIN Auteur de l’article

      5- En général, que cherche les personnes qui viennent vous consulter ? Est ce la même technique pour guérir tous les maux ?
      Les personnes qui viennent me consulter le font pour des raisons très différentes. Voici une énumération de celles qui reviennent le plus souvent : comportement ou difficultés d’apprentissage d’un enfant, situations de vie mal vécues (deuil, divorce, perte d’emploi,…), choix difficiles à faire, dans le cadre d’un parcours de santé (et parfois conseillées par leur médecin ou praticien), phobies, désir de se délivrer d’une dépendance en accompagnement du traitement médical (ou sans traitement si le problème n’est pas sévère). Je reçois également beaucoup de personnes qui s’interrogent sur des évènements qui se reproduisent souvent dans leur vie (difficultés relationnelles, accidents à répétitions, etc.).
      La technique reste la même pour tous ces problèmes (voir question 7) : c’est le corps de la personne qui va me renseigner sur la profondeur de la synthonisation et la technique que je dois utiliser pour rétablir l’équilibre.

    4. Dominique BODIN Auteur de l’article

      6- Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?
      J’exerce ce métier depuis 2012. Je suis aidée dans ma pratique par une expérience de vie riche et un long parcours professionnel de chef de projet, formatrice, et acteur en gestion de crise au sein de ministère de l’intérieur qui m’ont énormément appris sur la nature humaine, la pédagogie, les relations humaines et la gestion du stress.

    5. Dominique BODIN Auteur de l’article

      8- Est ce lié avec la sociologie?
      Je ne comprends pas bien votre question.
      La sociologie est une science humaine qui étudie les comportements humains et sociaux. Cette dimension est évidemment présente dans toute approche sur le comportement mais la kinésiologie n’étudie pas ces phénomènes, elle les accompagne et permet aux Hommes de vivre au mieux et en harmonie au sein de la société et en interaction avec leurs contemporains tout en apprenant à être eux-mêmes.
      En revanche il est bien indiqué pour un kinésiologue d’avoir l’esprit ouvert à 360°. Connaitre de nombreuses cultures afin de mieux comprendre l’environnement de son client (culturel, spirituel, social, religieux, ethnique) est un plus indéniable je pense.
      N’hésitez pas à préciser votre question si je n’y ai pas répondu.

    6. Dominique BODIN Auteur de l’article

      9- Est ce que la kinésiologie peut permettre d’améliorer les capacités physiques et psychiques d’un individu ? ( Nous avons lu dans un magasine que la kinésiologie pouvait améliorer les capacités d’un danseur notamment pour la coordination des gestes, son imagination etc…)
      Oui, tout à fait. C’est notamment valable pour les musiciens et les sportifs qui peuvent grandement améliorer leurs performances. Je pense en particulier aux protocoles de santé par le toucher et d’édu-kinésiologie (brain-gym) mais également aux formidables améliorations obtenus par la normalisation de réflexes archaïques parfois réactivés en condition de stress (voir le site du cerre)

Les commentaires sont fermés.